L'apport en calcium pour les poules pondeuses

Les poules pondent des œufs dits « d'aspect correct », qui sont ramassés dans les pondoirs et répondent aux besoins des usines, des vendeurs et des consommateurs. Si la coquille est de mauvaise qualité peuvent être la cause de pertes.

Carbonate de calcium


L'ensemble des efforts se concentrent dans l'amélioration de la qualité de ces coquilles grâce à des nutriments et minéraux. Ainsi, les éleveurs et fabricants auront la possibilité d'exploiter le potentiel génétique des poules. Cela implique de donner une bonne alimentation pendant la période de ponte. En revanche si cette dernière est prolongée, la capacité des poules à pondre des œufs à coquille de qualité diminuera. Ceci est dû en majeure partie à l'épuisement du métabolisme calcique au niveau des os. Une coquille est constituée de carbonate de calcium et composée de calcaire qui provient de l'alimentation ou des os. La réserve en calcium se remplit avant la ponte. Aujourd'hui, les poules pondent un œuf par jour en moyenne, ce qui nécessite un besoin de 4 à 5 grammes de calcium. Afin d'aider ce processus à se mettre en place, il est conseillé de donner du phosphore et de la vitamine D3 aux poules.

La formation de la coquille se déroule la nuit après une période de 12 à 18h après la ponte de l'œuf. Étant donné que la période de digestion est courte chez les poules, elles doivent recevoir une dose de calcium à un instant donné. Selon une étude, elles savent exactement à quel moment elles en ont besoin. Si le calcium n'est pas disponible pendant le tractus gastro-intestinal, la poule utilisera celui qui se trouve dans les os. Afin que cela ne se produise pas, le carbonate doit avoir une certaine épaisseur pour ne pas être rejeté au mauvais moment. Idéalement, les particules doivent faire entre 1,5 et 4mm. Cette expérience est efficace l'après-midi et le soir, où le calcium extrait est à son maximum. Hormis le coût des aliments, il existe trois avantages à cette pratique : un niveau de phosphore réduit dans les aliments, un travail métabolique moins important pour les poules, une diminution de phosphore dans les déjections.

L'approvisionnement en carbonate est indispensable pour le maintien de la solidité osseuse car si la poule utilise le calcium de sa réserve osseuse, il sera extrait de la moelle épinière en plus de l'os. Le processus de renouvellement sera également beaucoup plus long.

Afin que cette expérience soit la plus efficace possible, il est nécessaire de donner aux poules des aliments à fines particules et à faible teneur en calcium en matinée et privilégier les aliments à haute teneur en calcium l'après-midi et le soir.

Ces pratiques démontrent une amélioration de la stabilité de la coquille de la poule ainsi que de la solidité des os et par conséquent de la santé.

 

Dr. Hans-Heinrich Thiele