La réponse de la filière ponte aux exigences du marché et du bien-être des volailles

La consommation d'oeufs augmente de plus en plus jour après jour. Le premier facteur de cette évolution est la croissance de la population mondiale, qui compte aujourd'hui plus de 7 milliards d'individus. Il est donc nécessaire de produire 50 millions de poules supplémentaires chaque année.

Exigences bien-être volailles


Aujourd'hui la filière pondeuse connait un véritable succès grâce notamment à une hausse de la production d'oeufs, une alimentation de bonne qualité et des oeufs conformes aux attentes. Cependant, il est important de prendre en compte des critères tels que les nouvelles habitudes de consommation, la sensibilité au bien-être des animaux ainsi que les exigences de l'industrie.

Une étroite collaboration

De nouveaux marchés fleurissent et il est important d'établir une relation entre producteurs et distributeurs afin de faire face aux exigences actuelles et l'anticipation des besoins futurs. De nouvelles compétences apparaissent dans la manipulation génétique et l'organisation en interne pour la conservation de traces pour différentes combinaisons génétiques. Afin de s'adapter à l'évolution des besoins, les services techniques, marketing et génétiques doivent s'associer aux distributeurs locaux. Lohmann propose aujourd'hui, plus de 12 sélections basées sur une production d'oeufs rentable. 

Des tests sur l'environnement 

Pour améliorer les souches, des poules de lignée pure et d'autres provenant de croisements sont placées dans différents environnements : seules ou en petits groupes, dans des grandes cages ou au sol. L'objectif principal est de créer un environnement expérimental qui se rapproche de l'environnement final et du lieu d'élevage. L'indice de consommation individuelle ainsi que la masse des oeufs sont calculés au pic de ponte. Les caractéristiques telles que le poids, la résistance et la couleur de la coquille, et la qualité du plumage sont enregistrées. Ainsi, il est possible de connaitre la capacité de production sur la base d'une consommation d'aliments donnée et au moment où les soins nutritifs sont les plus élevés.

Les objectifs de l'élevage

Les objectifs majeurs de l'élevage restent à ce jour une priorité (consommation d'aliment par oeuf pondu, caractéristiques qualitatives de l'oeuf). L'adaptabilité aux élevages au sol ou plein air est très importante pour l'acceptation des pondoirs, la résistance du plumage jusqu'à la fin de la période de ponte. La base génétique de la sélection d'élite a été distribuée sur différents continents pour l'adapter à la demande de nombreux marchés en expansion. Ainsi, le pourcentage de consanguinité et le risque de de modifier le potentiel génétique sera réduit.

La biologie moléculaire

Grâce aux progrès de la biologie moléculaire, de nouvelles techniques de sélection performantes se sont développées. Il est désormais possible d'accélérer la production d'oeufs, la qualité, le comportement et la viabilité. Des informations complémentaires issues de l'analyse ADN sont associées aux méthodes traditionnelles de reproduction pour sélectionner des mâles dès les premiers jours et pour les distinguer de leurs congénères.

Les progrès de la génétique

La filière pondeuse a un taux de progrès supérieur à celui d'il y a 20 ans. L'amélioration des infrastructures, l'augmentation des effectifs en sélection, la mise en place de nouvelles technologies de tests et des systèmes informatiques performants sont à l'origine de ce potentiel. Les objectifs de sélection des futures pondeuses peuvent être résumés grâce à la viabilité des poules, un emplument stable, une ossature solide ainsi qu'un bon indice de consommation. Aujourd'hui, la durée de ponte (entre 80 et 100 jours) est la norme pour plus de 50% des poules. Le comportement et la capacité à s'adapter aux enjeux environnementaux sont les clés du succès. La surveillance des maladies, la gestion des infrastructures et la nutrition doivent suivre la courbe d'évolution génétique.

 

Prof. Dr. R. Preisinger - Genetics